Comédiennes UNIQUEMENT - 20/60 ans - Film Marion / Long métrage

#16924 - Par Hervé Pierre Gustave le : - Publiée le :

Expire le :
02/08/2016
Critères demandés :
Femme, comédienne, age compris entre 18 et 99 ans
Document associé :

Après vérifications nous avons pu ré-ouvrir ce casting.

MARION, un film de HPG

Après avoir essayé - en vain - de tromper sa femme, Gus, la cinquantaine, perd tout en un claquement de porte. Marion ne veut plus entendre parler de lui. Echoué à Pigalle, attiré par les néons du monumental Sexodrome, Gus, le sourire béat, pénètre à l’intérieur, et en ressort, un drôle de costume et un masque bleu en latex à la main. Il enfile le tout, fourre les vêtements de son autre vie dans un caddy. Devenu un autre, le voilà parti pour la conquête de son graal. . Pendant une semaine, il ne va pas s’épargner ni ménager les autres, s’accordant une folle parenthèse frénétique…
La trajectoire d’un type paumé, sans descendance ni amis, qui s’interroge : comment font les autres pour batifoler dans tous les sens ? Le couple peut-il résister à ça ? Qu’est-ce que je peux faire pour le mien ? Est-ce que je peux y aller ? Tout seul avec son caddy, dégoulinant sous la pluie, il peine à formuler ce qui lui arrive.
Caché derrière un masque, à l’instar d’un Santo mexicain, ainsi anonyme, Gus, sorte de looser magnifique, interprété par HPG, sort de sa coquille, prêt à tout pour rendre son existence moins pitoyable....
Si Gus est confronté à toutes les attractions, aux troubles de tous les corps, à tous les scénarios, il éprouvera volontairement aussi quelque chose qu’il ignorait, la jalousie (peut-on vivre avec ou comment s’en débarrasser), la fine frontière qui la sépare de la possession, le mensonge, la culpabilité. Il jettera lui-même Marion dans la gueule du loup en envoyant le Casanova d’un couple libertin la séduire. Lui qui se prenait pour un mec cool, pas jaloux pour un sou, va réaliser ce que c’est qu’être vulnérable et.. ce n’est pas pour lui déplaire…
La réalisation va épouser la forme du journal intime comme de coutume dans mes films dits traditionnels (De HPG MON VIT MON ŒUVRE à FILS DE). Cela implique que les jours de tournage ne se suivront pas, ils seront au service du casting. C'est la meilleure manière d’obtenir le surgissement de situations insolites, stupéfiantes, surtout touchantes que je souhaite capter. Pour rendre le tournage encore plus efficace, j’ai choisi de m’entourer de l’équipe technique qui m’a accompagné lors de mon précédent film « classique », FILS DE. Seront là entre autres Jonathan Riquebourg, le chef op (il est également celui de Jean-Charles Hue) et Thomas Fourel, l’ingénieur son. C’est une équipe réduite, capable d’être là au bon moment et d'y rester tant qu'il le faut.
Me, nous rejoindre dans MARION, c’est d’abord participer à un grand terrain de jeu, de liberté et de fantaisie, de manière ludique pour proposer à la fin d’abord une vaste comédie humaine, avec tout ce qu’elle comprend de léger, drôle, de grave et d’émouvant.

Voir le document joint.